Questions fréquemment posées (FAQ)

Qu'est ce qu'un "cran" ?
Qu'est ce qu'une carotte ?
Que fait-on des carottes après les avoir extrait du sol ?
Qu'est ce que la tomographie ?
Si on localise des Iguanodons dans le sous-sol de Bernissart, ira-t-on les rechercher ?
Est-il possible de redescendre dans la mine par les anciens puits d'accès ?
Que coûteraient les travaux pour redescendre dans la mine et ré-exploiter le site ?
Outre les dinosaures, que risque-t-on de découvrir dans les carottes ? Y a-t-il d'autres animaux ou d'autres choses intéressantes que des iguanodons
A-t-on retrouvé de la peau ou des ossements d'iguanodons ?
Quelles conséquences aurait la suppression du quatrième forage sur les résultats attendus ?


Revenir au titre

Qu'est ce qu'un "cran" ?

Les accidents géologiques connus sous le nom de "cran" dans la région de Bernissart sont des structures verticales cylindriques appelées puits naturels. Ces structures se présentent sous forme de cheminées irrégulières, de section circulaire ou elliptique. Leur diamètre peut atteindre plusieurs dizaines de mètres et leur profondeur plusieurs centaines de mètres de dénivellation. Les puits naturels sont la conséquence de la dissolution des roches solubles (calcaire Dinantien) situées en profondeur. Les karts profonds résultant de cette dissolution initient des puits par écroulement de toit. Ces puits se propagent, de bas en haut, vers la surface par écroulement successifs, traversant les terrains carbonifères sur plusieurs centaines de mètres d'épaisseur, et débouchent à l'air libre suite au soutirage des roches tendres de la couverture. Le remplissage des puits se présente sous forme de brèches de terrain houiller ou sous forme de terrains plus récents pouvant être stratifiés ou en brèche. L'activité karstique du puits aurait ainsi créé un marécage en surface, marécage dans lequel les iguanodons seraient venus s'enliser. L'activité du puits aurait alors soutiré les couches argileuses, permettant l'enfouissement des iguanodons et dons leur conservation.


Revenir au titre

Qu'est ce qu'une carotte ?

Une carotte est un échantillon de roche de forme cylindrique prélevé dans le sous-sol lors d'un sondage en vue d'une étude mécanique et pétrographique dans le but de caractériser les formations échantillonnées.


Revenir au titre

Que fait-on des carottes après les avoir extrait du sol ?

Les carottes extraites du sol sont immédiatement analysées par les géologues de l'équipe du suivi du chantier afin de décrire de façon succincte les formations rencontrées, mesurer l'inclianaison des failles, détecter toutes transitions de lithologie, et scruter les échantillons pour détecter toutes présences de fossiles. Par après, ces carottes seront analysées dans le détail par d'autres scientifiques dans le cadre de recherches plus spécifiques.


Revenir au titre

Qu'est ce que la tomographie ?

Cette technique géophysique s'appuie sur les même principes que ceux qui régissent l'échographie. La méthode consiste à envoyer un choc sonore en un point grâce à un explosif, un canon à air, puis de mesurer à une certaine distance la vitesse de propagation des ondes. Les matériaux les plus élastiques génèrent des vitesses élevées et vice-versa si des obstacles sont traversés. En appliquant les vertus de l'imagerie en trois dimensions, il est possible de reconstruire une structure interne du terrain à partir du temps de parcours et des amplitudes des ondes sismiques. La tomographie existe déjà à faible profondeur (jusque 100 mètres). Cette technique a notamment été utilisée pour examiner l'état des fondations de la cathédrale de Tournai. A Bernissart, l'expérience sera menée entre -200 et -400 mètres dans un volume délimité par les puits de forage.


Revenir au titre

Si on localise des Iguanodons dans le sous-sol de Bernissart, ira-t-on les rechercher ?

Cela dépendra de beaucoup de paramètres qui ne sont pas connus pour l'instant...


Revenir au titre

Est-il possible de redescendre dans la mine par les anciens puits d'accès ?

Pour des raisons économiques, l'exploitation sur le site de Bernissart a été arrêtée en 1926, et les puits ont été abandonnés, remblayés et recouverts d’une dalle en béton. Il n'est dès lors plus possible de redescendre dans les anciennes galeries de la mine de Bernissart.


Revenir au titre

Que coûteraient les travaux pour redescendre dans la mine et ré-exploiter le site ?

Si un véritable trésor scientifique était localisé, il faudrait alors passer à une phase d'exploitation, c'est-à-dire qu'il faudrait véritablement rouvrir une mine, une opération qui aurait un prix non négligeable. A ce propos, en 1989, une étudiante du département de Mines-Géologie avait effectué son travail de fin d'étude sur cette problématique de Bernissart. Evaluation d'une ouverture de mine souterraine : un milliard de francs de l'époque !


Revenir au titre

Outre les dinosaures, que risque-t-on de découvrir dans les carottes ? Y a-t-il d'autres animaux ou d'autres choses intéressantes que des iguanodons ?

Les carottes remontées peuvent contenir des quantités d'informations géologiques et paléontologiques. Les scientifiques y chercheront des éléments qui permettront de se pencher sur l'ensemble du contexte mécanique qui a permis le piégeage et la conservation de ces spécimens. Comment vivaient-ils ? Comment sont-ils morts ? D'autres espèces animales, comme des crocodiles, des batraciens, des poissons avaient été retrouvées fossilisées dans le charbonnage au XIXe siècle, de même que des plantes, à une époque de l'évolution particulière puisque c'était le début des angiospermes, les plantes à fleurs. L'analyse des traces de pollens par exemple permettra de déterminer quelles plantes, et quelles fleurs poussaient à cette période dans la région.


Revenir au titre

A-t-on retrouvé de la peau ou des ossements d'iguanodons ?

D'après l'étude réalisée par A. de Ricqlès,éminent biologiste au CNRS, les échantillons analysés ont révélé des structures caractéristiques de tissus osseux. Un échantillon échantillon s'est avéré correspondre incontestablement à des tissus dentaires.


Revenir au titre

Quelles conséquences aurait la suppression du quatrième forage sur les résultats attendus ?

A la différence des carottage, qui sont ponctuels sur le plan horizontal, les mesures géophysiques devraient nous donner une image plus large du terrain, nous permettant de situer les accumulations d'ossements. Avec 4 trous, on aurait eu 6 panneaux tomographiques, alors qu'avec 3 on en aura que 3.